Home / Lexique / Economie sociale et solidaire (ESS)
Agenda
Economie sociale et solidaire (ESS)
Publié le 08-12-2009 / Dernière édition le 20-10-2011

L’économie sociale et solidaire (ESS) est constituée par un ensemble d’acteurs d’une grande hétérogénéité  qui ont comme dénominateur commun la primauté donnée à l’utilité sociale de leur activité plutôt qu’à la simple obtention de profits. Le terme de «tiers secteur» est également employé pour désigner l’ensemble des organisations rattachées à l’ESS, ce secteur répondant ainsi à une demande à laquelle ni le secteur public ni le secteur privé n’est capable de subvenir.


L’économie sociale et solidaire se caractérise donc par une hétérogénéité des structures qu’elle regroupe: on y retrouve des associations, des mutuelles, des coopératives, des fondations.

Le terme d’économie sociale et solidaire apparait dans les années 1980. Jusqu’alors, le terme usité était celui d’économie sociale, qui désignait les différentes associations, mutuelles et coopératives crées à partir de la fin du XIXème siècle pour combler une carence du service public et pour prendre en charge des risques sociaux non assurés par l’Etat.

La crise économique des années 1970 fragilise le tissu social; avec la fin du plein-emploi, le principal facteur d’intégration social est mis à mal. De nouvelles initiatives, influencées par les mouvements contre-culturels et écologistes des années 1960 voient ainsi le jour dans le but de retisser les solidarités, en se focalisant tout particulièrement sur la dimension territoriale de cette crise: c’est l’émergence de l’économie solidaire. On assiste à la mise en place de filières de commerce équitable, de fonds d’investissement éthique, d’instituts de micro-finance, d’associations pour le maintien d’une agriculture paysanne...

 « L'économie solidaire, c'est un mouvement qui regroupe des milliers d'initiatives locales (...) pour produire, consommer, employer, épargner et décider autrement. Produisant à la fois de la valeur ajoutée marchande et de la valeur sociale (...) C'est une économie de proximité en pleine expansion, dont les emplois ne peuvent être délocalisés» (Extrait du manifeste de l’économie solidaire, consultable ici).


Le concept d’économie sociale et solidaire nait donc de la volonté de la part de ces acteurs engagés dans cette «économie au service de l’humain» de se donner un cadre à même de structurer ces différentes initiatives au sein d’un même mouvement.

Aujourd’hui l’ESS représente selon l’INSEE 10 % des entreprises françaises : associations, coopératives, institut de micro-finance, mutuelles, fondations… Plus de deux millions de Français travaillent dans ce secteur dont la croissance se maintient malgré la crise. L’ESS se construit comme une alternative au capitalisme : statut privé, but non lucratif, patrimoine collectif, utilité sociale, processus interne de décision démocratique.