Home / Lexique / Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP)
Agenda
Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP)
Publié le 19-04-2010 / Dernière édition le 07-03-2012

Une AMAP est une association qui rassemble un groupe de consommateurs et un producteur local autour d’un contrat.

A travers celui-ci, les consommateurs s’engagent à acheter pendant une saison la production en fruits et légumes de l’agriculteur. En contrepartie, ce dernier propose une fois par semaine à chaque amapien (membre de l’AMAP) un panier garni de produits frais. 

La première AMAP a vu le jour dans les années 1960, au Japon ("teikei" qui peut se traduire par "mettre le visage du paysan sur les aliments"), suite à la peur d'une mère qui avait perdu confiance envers les produits agricoles issus de l'intensification de l'agriculture. 
A la même époque, des expériences du même type se sont développées en Europe (Allemagne, Autriche et Suisse). En 1985, le concept fut importé d'Europe vers les Etats Unis (CSA, Community Supported Agriculture). Aujourd'hui, le concept d'AMAP  se diffuse dans le monde.

Etre membre d'une AMAP, c'est d’abord partager une rencontre humaine. Producteur et consommateurs établissent ainsi ensemble le contenu du contrat en s’accordant sur :
  • le prix du panier,
  • la technique de culture,
  • les lieux et heures de réception des produits. 

Dans ce système, tout le monde est gagnant puisque la production est écologiquement saine, socialement équitable et économiquement viable.

Le producteur a le plaisir :
  • de côtoyer ceux qu’il nourrit et de voir sa production totalement écoulée (alors que 60% de la production est gâchée via la grande distribution),
  • de leur fournir des produits de qualité en travaillant dans le respect de son premier outil de travail, la nature,
  • d’être assuré d’un revenu décent garanti.

Les consommateurs, eux : 
  • bénéficient de produits de saison (très généralement bio) au juste prix, c’est-à-dire à un prix qui couvre les coûts de production et rémunère décemment celui qui les nourrit,
  • ont la possibilité de participer à des tâches agricoles ludiques et valorisantes au jardin.

Et, ensemble, ils créent du lien social et s’inscrivent activement dans un développement local et durable grâce à une relocalisation de l’agriculture et de l’économie. 

En juin 2009, on comptait 2000 AMAP en France. 

Découvrez un exemple ici d'une AMAP dans le 11ème à Paris.

Retrouvez également l'AMAP de Marseille Aubagne et l'AMAP Champs Libres dans la rubrique Acteurs du changement.

Sources :
http://www.reseau-amap.org/historique.php
http://www.reseau-amap.org/amap.php