Home / / L'utilisation citoyenne de l'eau / La gestion domestique de l'eau
Publié le 10-12-2009 / Dernière édition le 23-02-2012
 
La gestion domestique de l'eau
Madou explique à Hugo le cycle domestique de l'eau

La gestion domestique de l'eau par e-graine
Exporter
Envoyer
Podcast Partager
Facebook Twitter Delicious Netvibes Viadeo Google Digg
 

Pour arriver jusqu’à chez nous, l’eau fait un long trajet dans le circuit de gestion des eaux usées et potable. Reportez-vous au document téléchargeable (lien) qui illustre le cycle naturel et domestique de l’eau pour en savoir plus.
Ce que nous jetons dans nos éviers, toilettes, douches... a un impact sur la faune et la flore des milieux aquatiques et avoisinants, mais aussi sur la qualité de nos eaux.
Les eaux usées que nous rejetons ne sont pas parfaitement traitées avant de retourner en milieu naturel. Il reste toujours certaines pollutions que nous ne pouvons pas traiter. Et cela est sans parler des rejets sauvages et non contrôlés.

Comment limiter mon impact ?

1° les éviers, lavabos, baignoires et cuvettes de W.-C. ne sont pas des poubelles. N’y jetons :
=> ni déchet solide (lingettes, cotons-tiges, serviettes hygiéniques, préservatifs, langes, litière du chat, sable des oiseaux),
=> ni liquide toxique (solvants, restes de peinture, décapants, bains photos, produits de traitement des plantes, etc.), cela va à la déchetterie ou dans un centre de récupération.
=> ni médicaments, il faut les rapporter en pharmacie.

2° Utiliser de préférence des détergents pour lave-vaisselles sans phosphates, composants dangereux pour l'environnement. Le phosphate est un des éléments responsable de l’eutrophisation des cours d’eau (avec les nitrates et l’azote, souvent d’origine agricole). L’eutrophisation est "l’asphyxie des eaux due à un apport exagéré de substances nutritives - notamment le phosphore - qui augmentent la production d’algues et de plantes aquatiques. Autrement dit la prolifération des algues à pour conséquence de réduire l’oxygène des eaux. En France, le phosphate est interdit dans les lessives textiles domestiques depuis le 1er juillet 2007, mais est toujours autorisé dans les détergents pour lave-vaisselle. (Voir le site de la CIPEL pour choisir des produits sans phosphates).

Finalement nous pouvons par des gestes simples améliorer considérablement la qualité de l’eau et l’environnement.
 

Licence Creative Commons
Ce(tte) oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage à l'Identique 2.0 France

Radios :
Georges Emblanc : réduire son empreinte écologique
 
Georges Emblanc : l'empreinte écologique
 
Jérôme Véronique : la consommation locale
 
 
Partager
Facebook Twitter Delicious Netvibes Viadeo Google Digg
 
Partenaire financier
Référent scientifique
 
Suggestions
Dessins animés
L'empreinte écologique
La famille Kiagi calcule son empreinte écologique et ...
 
 
kiagi le mag'
Comment faire du sexe écolo ?
On est bio, on est beau, on fait l'amour éthique et ...
 
 
kiagi le mag'
Octobre : Muffins salés à la ...
Pour un automne tonique et gourmand, essayez donc les ...
 
 
kiagi le mag'
Une tomate, ça voyage énormément
Le photographe Emile Loreaux a suivi l'itinéraire d'une ...
 
 
kiagi le mag'
Un cartable à la bonne éco...le
En période de rentrée scolaire, l'ADEME rappelle quelques ...
 
 
Acteur du changement
Les enfants disent non aux ...
Accompagnés par les associations "la brouette et le panier" ...
 
 
Acteur du changement
Food Sense Tour
Un globe trotter qui devient acteur du changement en ...
 
 
kiagi le mag'
La minute de Rémi : La pollution ...
Découvrez la thématique de la pollution des sols en une ...
 
 
kiagi le mag'
La minute de Rémi : Les déchets
Faites le tour du thème des déchets en BD et en une minute ...